Fritule

Fritule

Bien qu’ils soient en Croatie associés au Kvarner, à l’Istrie et à la Dalmatie, lors de ces dernières années les « fritule » ont conquis la partie continentale du pays si bien qu’avec l’arrivée de l’hiver, il est possible de les déguster pratiquement partout, notamment à Zagreb à l’occasion de l’Avent de plus en plus populaire.

 

Ils sont encore appelés « uštipci », « pršurate », « frite » ou « prikle », et étaient traditionnellement préparés pendant les jours de jeune, pour la veille de Noel ou pendant le carême. Aujourd’hui, ils sont dégustés avec divers sirops sucrés comme ceux au chocolat, au caramel ou aux fruits des bois ; cependant, les « fritule » étaient à l’origine saupoudrés de sucre en poudre ou roulés dans du sucre glace pendant qu’ils sont encore chauds.

 

Moelleux et légers, les « fritule » sont préparés en étant brièvement frits dans l’huile qui leur donne leur couleur dorée et leur structure croustillante. Les « uštipci » ronds sont plus petits que les beignets classiques et constituent un dessert apprécié à l’époque du carnaval. Étant donné qu’ils sont préparés tout le long de la côte Adriatique, y compris sur les îles, les recettes se distinguent de ville en ville et de région en région.

 

Étant donné qu’ils sont préparés dans des quantités importantes d’huile, des liqueurs ou du rhume sont ajoutés à la pâte afin d’éviter que les « fritule » n’absorbent pas trop d’huile a l’occasion de la cuisson et afin qu’ils demeurent des encas légers et sucrés. En fonction de la ville dans laquelle ils sont préparés, des petits raisins, des noix, des noix de pignon, de la peau d’orange râpée, du yahourt, de la vanille, du citron, de la liqueur marasquin, un peu de sel et cannelle sont ajoutés à la pâte afin de lui donner un arôme particulièrement exquis. Afin de s’assurer que les « fritule » sont belles, rondes et de la même forme, il est nécessaire de préparer une pâte plus épaisse que celle prévue pour faire des crêpes, plane et sans grumeaux de farine. La pâte était alors prise dans la main gauche puis comprimée entre le pouce et l’index de la main alors qu’à l’aide d’une cuillère et de la main droite, la dose nécessaire de pâte était prélevée pour être ensuite versée dans l’huile chaude. Aujourd’hui des sachets spéciaux destinés à l’application de crèmes pâtissières sont utilisés à cette fin ; la pâte peut également être ajoutée directement dans l’huile chaude à l’aide d’une cuillère beurrée ou humide.

 

Lors de la friture, il est très important de ne pas ajouter un nombre trop élevé de « fritule » afin de garantir leur cuisson uniforme ; après les avoir retirés de l’huile, les « fritule » seront bien égouttés à l’aide de serviette en papier qui absorberont toute la graisse inutile.

Les boules de pâte sucrée et frites de la taille d’une bouchée constituent une des sucreries préférées de l’hiver, les « fritule » fraîches et parfumés disparaissant toujours très rapidement.