La marche des sonneurs de cloches du carnaval annuel de la région de Kastav

La marche des sonneurs de cloches du carnaval annuel de la région de Kastav

Accompagné du son des cloches, de beaucoup de bruits et de danses magiques, un groupe d’hommes masquées portant d’énormes masques d’animaux, revêtus de peaux d’agneaux, agitant des haches et des bâtons, se promènent pendant des jours dans les villages voisins et harcèlent les habitants. Si la scène pourrait rappeler un film d’horreur, il s’agit bien d’un défilé de sonneurs de cloches de la région de Kastavština et de la caractéristique traditionnelle de leur carnaval. Jadis, une partie de cette représentation folklorique poursuivait des objectifs rituels, à savoir s’adresser aux dieux de la fertilité pendant l’hiver, chasser les esprits malveillants, et protéger le bétail contre les mauvais présages. Aujourd’hui, il s’agit plus d’une célébration des coutumes et des chansons, non seulement pour les artistes et les sonneurs de cloches, mais également pour l’ensemble de la région et de la population de Kastav, qui est très fière de cette tradition.

 

Si les premières mentions écrites des groupes organisés de sonneurs de cloches datent du XIXe siècle, cette tradition remonte bien avant dans l’histoire, compte tenu de tous les éléments cérémoniaux et de la scénographie particulière qui renvoient à des cérémonies du culte de la fertilité. Au cours du siècle dernier, c’est justement sur le fondement de telles caractéristiques qu’étaient choisis les sonneurs de cloche de la Kastavština occidentale, qui ne dissimulent pas leur visage et portent des bonnets aux décorations en papier, alors que les sonneurs de cloche de la Kastavština orientale portent des masques de confection unique avec des cornes et une grande cloche sur le dos. Lorsque les sonneurs de cloche parviennent au centre du village avec à leur tête un commandant, ils forment une ronde et commencent à danser, pour ensuite se taire complétement et se disperser au coup de sifflet du commandant, et être ensuite accueillis, en plus des musiciens, par les habitants. Cependant, ce défilé de carnaval ne se résume pas aux cloches, ce défilé annuel étant accompagné d’un ensemble de traditions, de danses et de plats et boissons spécialement préparés pour l’occasion. Les sonneurs de cloches eux-mêmes, sont tout particulièrement choisis par les membres des communautés de Kastav, car tout le monde n’a pas la force, le courage ou la folie de participer à des défilés de plusieurs kilomètres, en tapant sur de lourdes cloches dans des costumes en peau d’agneau. Ceux qui le peuvent sonnent constamment jusqu’au mercredi des cendres, lorsqu’une grande poupée est brulée durant le grand feu du carnaval, marquant la fin des festivités du carnaval, les cloches se taisant ainsi jusqu’au prochain carnaval, lorsque les sonneurs de cloches sortiront de nouveau de l’obscurité de l’hiver pour chasser les esprits et annoncer de meilleurs jours, mais surtout pour ravir l’assistance.